Jeunes diplômés

Poursuivre les études postsecondaires est une décision qui amène son lot de sacrifices, mais si déterminante pour l’avenir. Bien des gens croient à tort que les étudiants et les jeunes diplômés n’ont pas besoin de conseils financiers. Pourtant, ce sont eux qui présentent un potentiel financier exceptionnel lorsqu’ils sont conseillés dès leurs débuts. Généralement, il est recommandé de travailler avec trois concepts pour les étudiants et les diplômés, soit l’assurabilité, la gestion des dettes et la valeur nette.

L’Assurabilité

L’une des actions à prendre dès le départ étant étudiant ou diplômé est de protéger son assurabilité. Comme l’âge et la santé sont pris en compte pour établir le montant d’une prime lorsqu’un contrat est émis, il est recommandé de protéger son assurabilité en assurance invalidité. De cette façon, vous vous assurez de protéger votre revenu tout au long de votre carrière et ce, même si vous changez d’emploi. Il est normal qu’au courant de votre vie, votre salaire augmente et par le fait même, vos obligations financières également. En étant assuré en invalidité avec une option d’assurabilité future, vous n’aurez plus de tests médicaux à faire pour augmenter votre protection. De plus, les jeunes diplômés peuvent avoir droit à un rabais supplémentaire en raison de leur statut.

Outre l’assurance invalidité, il est également important d’analyser votre besoin en assurance vie et maladies graves. Dans le même principe, puisque votre situation vous le permet, il sera important de protéger votre assurabilité à un coût minime. Il est donc recommandé d’envisager l’assurance vie temporaire, transformable en assurance permanente, et même chose pour la maladie grave. De cette façon vous vous assurez de protéger l’ensemble de vos actifs et votre famille, et ce, peu importe les aléas de la vie.

La gestion des dettes

Les statistiques parlent d’elles-mêmes ; les finissants canadiens sont endettés en moyenne à hauteur de 27 000$ à la fin de leurs études. Il est donc primordial de planifier dès que possible une stratégie de remboursement de dettes, et ce, avant même d’avoir terminé les études. Il faut donc mettre en place un processus de remboursement optimal tenant compte, par exemple, des avantages fiscaux à l’égard des prêts étudiants et des différents taux d’intérêts.

La valeur nette

Avec une stratégie mise en place pour le remboursement des dettes, il importe d’élaborer un plan financier axé sur la valeur nette positive. Comme vous aurez probablement des objectifs financiers à court et moyen termes, tels que l’achat d’une première résidence à la fin de vos études, il est recommandé d’instaurer de saines habitudes d’épargne, répondant à vos besoins et vos capacités. Généralement, il est plus facile de quantifier un programme d’épargne en pourcentage de votre salaire car vous vous assurez de garder le même rythme d’épargne au prorata de vos revenus. De cette façon, votre bilan est équilibré et une valeur est créée.